Quels sont les facteurs pouvant favoriser un déséquilibre du microbiote intestinal ?

Notre microbiote intestinal est un organe complexe qui joue de nombreux rôles dans notre organisme : il influe sur notre digestion, notre système immunitaire, et parfois, notre humeur ou notre réponse au stress !

 

 

 
Alors que se passe-t-il lorsque le microbiote intestinal est déséquilibré ? Quels sont les facteurs pouvant expliquer son déséquilibre ? Comment prendre soin de son microbiote intestinal ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le microbiote intestinal et son équilibre.

 

Microbiote intestinal : de quoi s’agit-il ?

Le système digestif de l’être humain est complexe et nous réserve encore des surprises. Depuis le début des années 2000, la communauté scientifique s’intéresse de près à notre système digestif, et plus précisément, à notre microbiote intestinal. Le microbiote intestinal est un ensemble de micro-organismes (bactéries, levures, champignons) qui peuple nos intestins. Selon l’INSERM(1), on compterait près de 160 espèces de bactéries, pour 10 000 milliards de micro-organismes en moyenne chez l’adulte.

Ces micro-organismes participent à la digestion des aliments, à l’assimilation des différents nutriments, et jouent un rôle dans la modulation de notre système immunitaire. D’autres études nous ont permis de découvrir le microbiote intestinal sous un nouveau jour : en collaboration étroite avec l’intestin notre « deuxième cerveau », le microbiote intestinal, jouerait un rôle dans nos émotions et notre humeur(2,3), en communiquant de manière constante avec notre cerveau.

Que se passe-t-il lorsque le microbiote intestinal est déséquilibré ?

Notre microbiote intestinal comporte naturellement de bons micro-organismes, bénéfiques à notre santé, et de mauvais micro-organismes, qui peuvent être à l’origine de troubles du transit. Pour fonctionner correctement, notre microbiote intestinal doit ainsi se composer en grande majorité de bons micro-organismes. On parle de déséquilibre du microbiote intestinal dans trois cas de figure :

 Une augmentation du nombre de bactéries pathogènes ;
● Un déclin du nombre de bonnes bactéries ;
Une diminution de la diversité des espèces au sein du microbiote.
 
Le déséquilibre peut être plus ou moins prononcé, et les signes ressentis peuvent être très différents d’un individu à l’autre.

Comment reconnaître un déséquilibre du microbiote intestinal ?

Un déséquilibre du microbiote se manifeste dans la plupart des cas par des troubles intestinaux : ballonnements, flatulences, transit perturbé. Ces signes peuvent être ressentis de temps à autre, après un repas ou indépendamment des repas, ou de manière ciblée lors de la consommation d’aliments particuliers.

Un microbiote intestinal déséquilibré pourrait également avoir des impacts au-delà du système digestif.
 

Tout d’abord, puisque notre microbiote joue un rôle majeur dans notre immunité. Il aurait aussi un rôle sur notre énergie physique(1). D’autres études menées en 2011 et 2014(4,5), démontrent qu'il existe une relation entre l’état et la composition de notre microbiote et notre stress. Un déséquilibre pourrait alors vous rendre plus émotif, plus sensible au stress ou aux stimuli négatifs.

Bien sûr, les signes évocateurs d’un microbiote déséquilibré peuvent varier d’un individu à un autre. Il existe aussi différents niveaux de déséquilibre du microbiote intestinal, plus ou moins sévères. Si vous présentez des troubles digestifs forts, si votre transit reste perturbé plus de 5 jours, ou si ce problème devient chronique, une visite médicale s’impose.

 

Flore intestinale déséquilibrée : les facteurs possibles

En premier lieu, le stress est un facteur favorisant le déséquilibre du microbiote intestinal.

Transit perturbe - Illustration Alimentation

Parmi les causes les plus courantes de déséquilibre du microbiote intestinal, il y a également la prise de traitements antibiotiques. Selon un rapport publié par la Alternative Medicine Review sur les causes de déséquilibre du microbiote intestinal(6), les antibiotiques peuvent perturber le microbiote intestinal, diminuant la diversité des micro-organismes au sein du microbiote et favorisant le développement de certaines mauvaises bactéries.

Notre microbiote intestinal se constitue essentiellement à travers notre alimentation. Une autre cause d’un microbiote déséquilibré est donc un déséquilibre alimentaire. Ainsi, les régimes trop riches en protéines, et/ou en glucides, et/ou en lipides peuvent avoir un impact sur la santé de notre flore intestinale(7). Ces aliments difficiles à digérer entraîneraient une fermentation dans le côlon, favorisant la production de mauvaises bactéries. Un changement soudain d’alimentation (régime sans FODMAPS, vegan, etc.) sans accompagnement par un professionnel de santé pourrait aussi entraîner un déséquilibre du microbiote intestinal.

Au-delà de ces facteurs importants, notre patrimoine génétique et notre environnement influencent également notre microbiote intestinal. Enfin, selon l’INSERM(1), des fluctuations hormonales, notamment de la testostérone et des œstrogènes, peuvent également impacter la composition du microbiote intestinal.

Comment favoriser un microbiote en bonne santé ?

Pour vous aider à maintenir un microbiote intestinal en bonne santé, un régime équilibré et varié est la clé. Certains aliments bénéfiques au microbiote intestinal sont à privilégier, tels que les fruits, les légumes, les fibres et les aliments fermentés. En parallèle, les plats trop gras et/ou trop sucrés sont à éviter, ainsi que l’alcool et le tabac. Ces derniers favorisent le développement de mauvais micro-organismes au sein de votre microbiote. En cas d’inconfort intestinal récurrent, vous pouvez tenter d’écarter les aliments difficiles à digérer de votre régime, tels que le gluten, le lactose, ou la viande rouge. N’hésitez pas à solliciter l’aide d’un(e) diététicien(e) ou d’un médecin spécialiste si vous modifiez votre régime alimentaire de manière substantielle, afin de ne pas prendre de risques. Enfin, sachez que l’alimentation n’est pas la seule manière d’influer sur votre microbiote intestinal, découvrez toutes nos astuces dans notre article Comment rééquilibrer son microbiote intestinal.

1. Burcelin R., Zitvogel L., Fond G., Sokol H.Inserm, la science pour la santé. 2016 [consulté le 1 décembre 2020]. Disponible : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/microbiote-intestinal-flore-intestinale

2. Cryan JF, Dinan TG. Mind-altering microorganisms: the impact of the gut microbiota on brain and behaviour. Nat Rev Neurosci. 2012 Oct;13(10):701-12. doi: 10.1038/nrn3346. Epub 2012 Sep 12. PMID: 22968153.

3. Mathilde Jaglin. Axe intestin-cerveau : effets de la production d’indole par le microbiote intestinal sur le système nerveux central. Thèse d’exercice : Pharmacie : Paris-Sud : 2013

4. Bravo JA, Forsythe P, Chew MV, Escaravage E, Savignac HM, Dinan TG, Bienenstock J, Cryan JF. Ingestion of Lactobacillus strain regulates emotional behavior and central GABA receptor expression in a mouse via the vagus nerve. Proc Natl Acad Sci U S A. 2011 Sep 20;108(38):16050-5. doi: 10.1073/pnas.1102999108. Epub 2011 Aug 29. PMID: 21876150; PMCID: PMC3179073.

5. Crumeyrolle-Arias M, Jaglin M, Bruneau A, Vancassel S, Cardona A, Daugé V, Naudon L, Rabot S. Absence of the gut microbiota enhances anxiety-like behavior and neuroendocrine response to acute stress in rats. Psychoneuroendocrinology. 2014 Apr;42:207-17. doi: 10.1016/j.psyneuen.2014.01.014. Epub 2014 Jan 31. PMID: 24636517.

6. Jason A. Hawrelak, BNat (Hons), PhD Candidate and Stephen P. Myers, PhD, BMed, ND. The Causes of Intestinal Dysbiosis: A Review. Alternative Medicine Review. 2004. [consulté le 1 décembre 2020] Disponible : http://archive.foundationalmedicinereview.com/publications/9/2/180.pdf

7. Prados A, The gut microbiome’s influence on non-communicable diseases and behaviour: main findings of MyNewGut project. Gut Microbia For Health by ESNM. 2019 Février [consulté le 1 décembre 2020]. Disponible : https://www.gutmicrobiotaforhealth.com/the-gut-microbiomes-influence-on-non-communicable-diseases-and-behaviour-main-findings-of-mynewgut-project/

 

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr
L.FR.MKT.CC.04.2021.3517