À la recherche de nuits complètes ?

Dormir une nuit complète n'est pas facile. En dépit de tous nos efforts, nous sommes nombreux à rester les yeux grands ouverts pendant la nuit ou à nous réveiller plusieurs fois au cours de la nuit. En effet, faire une nuit complète, c’est à la fois s’endormir rapidement et bien dormir.

Les français face au sommeil 

Les problèmes de sommeil sont au cœur des préoccupations des français. Près d’1 personne sur 2 déclarent des problèmes de sommeil au cours des 8 derniers jours1 !

Parmi les problèmes de sommeil les plus fréquents, on note les difficultés pour s’endormir et pour trouver le sommeil, mais aussi les sommeils perturbés pendant la nuit par des réveils nocturnes trop fréquents ou trop long.

Près de 40% des Français auraient un trouble de l’endormissement2 c’est-à-dire un temps d’endormissement supérieur à 30 min. La durée moyenne du temps d’endormissement en France est de 33 minutes !

La qualité de sommeil est également impactée, car plus d’1 français sur 4 se réveille la nuit avec une durée d’éveil supérieure à 30 minutes2.

Ces problèmes de sommeil peuvent avoir des répercussions sur la qualité de vie et la santé des français comme le manque de vigilance et d’attention pendant la journée, le manque d’énergie, une augmentation du stress et de l’irritabilité, une baisse de nos défenses immunitaires ou encore des dérégulations hormonales4.

Pour bien dormir il faut d’abord s’endormir : la mélatonine, une alliée précieuse 

Femme endormie

La mélatonine est une hormone naturellement présente dans l’organisme. Contrôlée par le rythme circadien de 24h et l’alternance jour/nuit, elle est sécrétée par notre cerveau pendant la nuit pour induire le sommeil. Elle agit essentiellement comme un synchronisateur du rythme veille-sommeil qui marque notre quotidien.

Ainsi lorsque la sécrétion de cette « hormone du sommeil » est faible et/ou retardée, le rythme est perturbé et il est difficile de s’endormir.4 Un apport externe de mélatonine, en libération immédiate ou en libération prolongée, peut venir aider à « resynchroniser » ce système.

Ainsi de nombreuses données scientifiques montrent que la prise de mélatonine permet de réduire le temps nécessaire à l’endormissement et aide à soulager les effets subjectifs du décalage horaire5.

La mélatonine est donc une alliée précieuse pour s’endormir rapidement !

Mais il est également essentiel d’avoir un sommeil de qualité : les plantes pour bien dormir

Sommeil perturbé, inconfort, difficulté à se détendre… Depuis des siècles, les plantes sont utilisées traditionnellement pour aider à résoudre divers troubles du sommeil. Certaines plantes comme la feuille d’oranger amer et le pavot de Californie peuvent vous aider à la relaxation pour s’endormir ou encore la passiflore et la valériane peuvent favoriser un sommeil de bonne qualité. Sans dépendance, ni accoutumance !

La valériane officinale ou « Valeriana officinalis » est une plante vivace de la famille des Caprifoliacées. Facilement reconnaissable par ses hautes tiges et ses petites fleurs roses mais surtout par son parfum peu attrayant, on la retrouve dans les zones humides et ombragées d’Europe et d’Asie.

Possédant une longue histoire thérapeutique ; considérée au moyen-âge comme un remède universel, elle figure dans la pharmacopée depuis sa création !

Utilisée traditionnellement pour le stress et les troubles du sommeil6, la valériane aide à maintenir un sommeil de qualité7.

L’Oranger bigaradier aussi appelé « oranger amer » ou « citrus aurantium », est un arbre fruitier de la famille des Rutacées qui pousse dans les régions tropicales ou chaudes. Il peut atteindre jusqu’à 10 mètres de hauteur et est doté de feuilles assez coriaces de couleur verte et de fleurs blanches odorantes.

Initialement situé dans le nord de l'Inde en Afrique orientale, il a ensuite été ramené en Arabie et en Syrie, puis en Europe par les croisés vers l'an 12008.

Son utilisation est traditionnellement reconnue pour ses propriétés apaisantes et relaxantes et pour contribuer à un sommeil réparateur9-10

La passiflore, de son vrai nom « passiflora incarnata » appartient à la famille des Passifloracées. Cette plante grimpante produit des fruits qui ressemblent à des petites grenades et ses fleurs violettes blanches possèdent un goût sucré et acidulé.

Elle pousse majoritairement dans les régions chaudes et tropicales d’Amérique du Sud comme le Mexique. Originaire d’Amazonie, au Pérou chez les Aztèques, elle a été découverte par les explorateurs espagnols en 156911.

Employée de façon traditionnelle en Europe et en Amérique du Sud12 la passiflore contribue à maintenir un sommeil réparateur et de qualité.13

« Eschscholtzia Californica » aussi connu sous le nom de pavot jaune de Californie appartient à la grande famille des Papavéracées. Haute de 30 à 40cm, cette fleur est reconnaissable par ses longs pétales jaunes qui se referment à la nuit tombée. Comme son nom l’indique elle pousse sur les sols sableux de la Californie, mais aussi en Inde.

Originellement utilisée par les Amérindiens elle est apparue en Europe au XIXème siècle et est reconnue pour aider à une relaxation optimale14.

EuphytoseNuit LP

EuphytoseNuit® LP 1,9mg

complément alimentaire

Un mélange de mélatonine pour s’endormir rapidement et de plantes dont la valériane et l'eschscholtzia pour bien dormir. Sans dépendance ni accoutumance. Réservé à l'adulte.

  1. Rapport de l’étude sur les troubles du sommeil et le rapport des français à leur lit, Sondage par IFOP pour Tousaulit.com; 
  2. Rapport de l’Enquête Sommeil 2020, Sondage OpinionWay pour l’INSV, Institut National du Sommeil et de la Vigilance 
  3. Institut National du Sommeil et de la Vigilance, Sommeil, un carnet pour mieux comprendre, les carnets du sommeil   
  4. Claustrat B. Mélatonine et troubles du rythme veille-sommeil. Médecine du sommeil. 2009 ; 6 : 12-24   
  5. Commission Regulation (EU) No 432/2012 of 16 May 2012 establishing a list of permitted health claims made on foods, other than those referring to the reduction of disease risk and to children’s development and health Text with EEA relevance  
  6. Monographie EMA Finale (Usage traditionnel) - Valeriana officinalis L., radix   
  7. Bent S et al. Valerian for sleep: a systematic review and meta-analysis. Am J Med. 2006; 119:1005-1012.   
  8. Evans, W. C., & Evans, D. Volatile oils and resins. Trease and Evans’ Pharmacognosy,2009; 263 303.   
  9. Handbook of Essential oils, Science, Technology and Applications, K. Hüsnü Can Baser, Gerhard Buchbauer, Third edition, éditions CRC Press, 2020, 1098 pages.   
  10. Carvalho-Freitas MI, Costa M. Anxiolytic and sedative effects of extracts and essential oil from Citrus aurantium L. Biol Pharm Bull. 2002 Dec;25(12):1629-33   
  11. Dhawan K et al. : Passiflora: a review update. J Ethnopharmacol. 2004, 94 (1): 1-23   
  12. Miroddi M. et al. Passiflora incarnata L.: ethnopharmacology, clinical application, safety and evaluation of clinical trials. J Ethnopharmacol. 2013 Dec 12;150:791-804   
  13. Hobbs C. and al. A Peterson Field Guide to Western Medicinal Plants and Herbs (Peterson Field Guides) (Peterson Field Guides éd.). 2002   
  14. Monographie EMA Finale (Usage traditionnel) - Eschscholzia californica Cham ., herba   

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

CH-20220117-51