Le sommeil profond correspond au 3e stade du sommeil lent, après la transition éveil-sommeil et le sommeil léger. On l’appelle « sommeil profond » ou « sommeil lent profond » car durant cette période, l’activité du cerveau est ralentie et le dormeur ne réagit plus aux stimulations extérieures. Concrètement, c’est le moment où vous êtes le plus difficile à réveiller. Et lorsque vous émergez durant cette phase, vous avez « la tête dans le brouillard » pendant un moment.

Le saviez-vous ?

Combien de temps dure le sommeil profond ?

La durée du sommeil profond est d’en moyenne 1 heure et 40 minutes par nuit, que vous soyez un petit ou un gros dormeur. Il dure plusieurs dizaines de minutes par cycle et ces cycles se répètent généralement 4 à 6 fois au cours de la nuit. Le sommeil profond est davantage présent en début de nuit et jusqu’à 4h du matin. C’est pour cette raison que l’on dit qu’en matière de sommeil, les heures avant minuit « comptent double »(1).

Il est le plus récupérateur

Vous avez passé une nuit courte ou blanche ? La nuit suivante, c’est le sommeil profond qui va vous permettre de récupérer et de ne pas traîner votre fatigue sur plusieurs jours. Cela peut sembler surprenant mais la quantité de sommeil nécessaire pour récupérer est inférieure à la quantité « perdue » lors de la mauvaise nuit. Un phénomène qui s’explique par le fait que la nuit suivant une privation de sommeil, le sommeil profond est naturellement plus abondant pour restaurer l’organisme. La nature est bien faite !

Il est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau

Si l’organisme veille à donner une place de choix au sommeil profond, c’est parce qu’il est essentiel à bien des égards. C’est par exemple durant cette phase que le cerveau recharge et stocke l’énergie dont vous aurez besoin le lendemain. Il correspond aussi au moment du « grand nettoyage » de la matière grise, durant lequel les déchets et les toxines sont évacués. À la clé : un cerveau « propre », qui reste en bonne santé !

Il est essentiel pour la mémoire

Le sommeil profond participe au stockage des souvenirs. Durant cette phase, la région du cerveau contenant la mémoire des événements récents renvoie les informations enregistrées vers la zone de mémoire à long terme. On parle alors de mécanisme de consolidation de la mémoire. Une autre phase du sommeil, le sommeil paradoxal, joue également un rôle dans ce processus.

Il participe à la bonne croissance des enfants

Le sommeil profond est associé à la sécrétion de l’hormone de croissance. Celle-ci fait grandir les enfants et participe à la réparation des muscles, de la peau et des os chez l’adulte. Il contribue également à la maturation du cerveau des plus jeunes.

Il protège des maladies

Le sommeil est indispensable à la constitution d’une bonne immunité. Notre système immunitaire est d’ailleurs très actif durant le sommeil profond. D’une façon générale, le sommeil profond évite les dérèglements de l’organisme et la survenue de certaines maladies chroniques comme le diabète de type 2.

Vous aimeriez profiter davantage des bienfaits du sommeil profond ? Bonne nouvelle : il est possible de favoriser sa survenue ! Pour cela, prenez un bain chaud ou pratiquez une activité physique au minimum 2 heures avant d’aller vous coucher. Vous devriez passer une meilleure nuit et vous sentir plus reposé le lendemain matin !

EuphytoseNuit®

complément alimentaire

L’association de la mélatonine et de la passiflore pour trouver rapidement un sommeil réparateur. Sans dépendance ni accoutumance.
Réservé à l’adulte.

(1) Guide "Bien dormir, mieux vivre" - Le sommeil, c'est la santé ! – Inpes